THE BEST OF WHAT'S AROUND

What Kind of Book is This ?



It seems that the distinction between second-hand, rare, collectible and antiquarian books — be they Japanese or not — is unclear to many, although it is fairly simple.

Books may be dubbed second-hand books when it is not yet out of print, when you can still get new ones from regular booksellers. For if you can't get it first-hand, then there is no meaning in calling it second-hand, is there ?

Once out of print, books become old, collectible, rare, antiquarian... — whatever you may call them, depending on a number of factors, such as their rarity (rare, scarce, uncommon), their publication date (antiquarian, modern, contemporary) or the growing interest of book-collectors (sought-after, collectible), &c. Autographed signs, inscriptions or letters spice the thing a bit.

On the one hand, it may be unnecessary to call them names, but to give the rough condition of the market. On the other, it helps to deconstruct the derogatory or admirative arguments that link the value of the book to its age — in one way or the other : the older, the cheaper / the more expensive.

In addition, one can profitably browse through the ILAB / LILA's index of terms to get a better grasp of the "official" definitions. AJB also has a glossary page, although it is not completed yet !

Any thought on the matter ?


Il semble que la distinction entre livre d'occasion, livre rare, livre de collection et livre ancien — qu'il soit japonais ou autre —, soit floue pour d'aucuns, bien que ce soit assez simple.

Le livre peut être dit d'occasion s'il est encore disponible chez l'éditeur, si l'on peut encore se le procurer chez le libraire commun. Car quel besoin est-il de les dire d'occasion, quand on ne peut plus même les trouver dans le commerce du neuf ?

S'il est épuisé, le livre devient vieux, rare, de collection, ancien... — et d'autres appellations encore, selon nombre facteurs tels que la rareté (rare, peu courant), la date de publication (ancien, moderne, contemporain) ou l'intérêt croissant des collectionneurs (recherché, de collection), &c. La présence de signature, envoi ou lettre autographes corse quelque peu la chose.

D'un côté, il est peut-être superflu de leur donner des noms, sinon pour indiquer un certain état du marché. De l'autre, cela aide à la déconstruction des arguments péjoratif ou admiratif liant la valeur d'un livre à son âge — dans l'un ou l'autre sens : plus il est "vieux", moins / plus il est cher.

Par ailleurs, l'on peut se référer avec profit à la liste des termes livresques de la ILAB / LILA pour se faire une idée des définitions "officielles". AJB a également une page de glossaire, mais elle est loin d'être terminée !

Quelque opinion sur la question ?


Aucun commentaire:

RECENT UPDATES / AVAILABLE RARE JAPANESE BOOKS

Blogger WidgetsRecent Posts Widget for Blogger